Location de voiture : conseils et recommandations

Location de voiture

 

La location de voiture est parfois indispensable. Il faut la planifier en amont pour bénéficier des meilleurs tarifs.

La bonne nouvelle, c’est qu’à l’étranger, la location est en règle générale, bien meilleur marché qu’en France.

 

Comparer les tarifs

 

Comme pour les billets, il faut comparer les tarifs proposés.

Expedia est un site complet, qui vous donnera les prix et les prestations de tous les loueurs de votre destination.

http://www.expedia.fr/location-voiture

 

Rentrez vos données :

  • Lieu et date de prise en charge du véhicule,
  • Date et lieu de restitution.

 

Utilisez la même technique que pour l’achat des billets d’avion, relevez le nom du loueur qui vous intéresse et comparez avec les tarifs pratiqués directement sur le site du loueur.

 

Étudier tous les paramètres 

 

La catégorie de la voiture fait forcément varier le prix de la location. Mais ne choisissez pas votre véhicule uniquement en fonction du prix. Analysez l’utilisation que vous ferez de ce véhicule pour choisir une catégorie adaptée.

 

  • Si vous prévoyiez de faire beaucoup de kilomètres : prenez une routière.
  • Si vous allez emprunter des chemins peu praticables : choisissez un 4×4.
  • Si vous allez faire de courts trajets et des parcours de ville : prenez une compacte économique en carburant et facile à stationner.
  • Si vous êtes nombreux : prenez une familiale (toujours moins cher que de louer 2 véhicules séparés).
  • Si vous voulez vous faire plaisir et profiter de l’occasion: prenez une décapotable ou un autre modèle qui vous fait envie !

 

Éviter les surcoûts

 

Certains critères font vite grimper la facture de la location :

 

  • Un lieu de restitution différent du lieu de prise en charge.

Certains loueurs vous taxeront, car ils devront effectuer un trajet retour pour restituer le véhicule à l’agence qui lui est dédiée.

 

  • Un horaire de restitution tardif.

Testez les tarifs avec différents horaires de retour. Bien souvent, si l’on restitue le véhicule après 18h, la journée suivante vous est comptée. À une heure près, il est parfois plus avantageux de restituer le véhicule avant ce basculement de tranche horaire.

 

  • L’âge du conducteur.

En règle générale, il faut justifier de 2 ou 3 années d’expérience de conduite pour conduire un véhicule de location. Aux États-Unis par exemple, il faut avoir 25 ans. Si vous avez entre 21 et 25 ans, vous paierez une taxe jeune conducteur qui est élevée dans un but dissuasif.

 

  • Le nombre de conducteurs.

Le prix de base s’entend pour un conducteur principal, chaque conducteur supplémentaire est facturé. Mais ne négligez pas l’importance d’avoir plusieurs conducteurs lors de longs trajets.

 

  • Le passage des états ou des frontières.

Dans les pays fédérés, chaque fédération est gérée de façon autonome, si vous louez dans un état et que vous prévoyez de rouler dans d’autres états, vous devrez payer une taxe supplémentaire. Il en est de même pour les passages de frontières. Certains loueurs interdisent aux véhicules de passer les frontières. Lisez attentivement le contrat.

 

  • Le kilométrage limité.

Il est indispensable de louer avec un kilométrage illimité. La limitation des kilomètres risque de vous réserver une bien mauvaise surprise à la restitution. Si les prix de base sont attractifs, les kilomètres supplémentaires hors du forfait font vite grimper la note.

 

  • Les assurances supplémentaires.

Les assurances proposées en option sont à éviter, car les assurances comprises vous couvrent déjà suffisamment. Les loueurs ne vous laisseront pas partir sans assurance. Ils l’intègrent automatiquement, car ils protègent leurs biens !

Méfiez-vous des loueurs qui ne proposent aucune assurance de base, ce ne sont pas des loueurs sérieux.

 

Choisir les bonnes options 

 

Les options peuvent être nombreuses : sièges enfants, GPS, plein d’essence… Faites au maximum avec vos propres moyens. Prenez le siège bébé (dans la mesure du possible) et surtout emportez votre propre GPS.

L’option GPS est bien souvent aussi chère qu’un GPS portatif neuf ! Autant prendre le sien ou en acheter un que l’on gardera. Téléchargez avant le départ les cartes du pays de destination. Vous connaitrez ainsi déjà l’utilisation du GPS et les indications seront en français.

 

Pour le plein d’essence, il y a deux options : soit on restitue le véhicule « à vide » soit on le restitue avec le plein. On croit faire une bonne affaire en choisissant de rendre le véhicule sans carburant, mais il n’en est rien.

Dans la réalité, on ne ramène jamais le véhicule à vide (sinon on le pousserait jusqu’à l’agence !). On ne prendrait jamais le risque de se retrouver en panne d’essence en France alors vous imaginez toutes les précautions que l’on prend quand on est à l’étranger. Même si vous faites vos calculs kilométriques, la prudence l’emportera et le loueur aussi. Vous lui laisserez quelques litres gratuits et lui vous facturera un plein complet.

 

Les loueurs peuvent vous proposer aussi des boitiers pour payer les péages (du même type que le télépéage français). Étudiez bien votre parcours pour en mesurer l’utilité et renseignez-vous sur les prix des péages (en général bien moins chers qu’en France).

En fonction du pays et du parcours, ces boitiers pourront être utiles pour faire gagner du temps et faciliter les choses (pas besoin d’avoir de la monnaie ou de perdre des frais bancaires en utilisant la carte bancaire).

 

Réserver à l’avance

 

En réservant à l’avance, vous allez bénéficier de rabais intéressants. De plus, vous aurez le confort de choisir le modèle, les options et même parfois la couleur ! Cette réservation vous permet également de donner toutes vos informations à l’avance, ce qui vous fera gagner du temps lors de la prise en charge du véhicule.

Vous serez aussi informé sur l’agence de location, en particulier sur les horaires d’ouverture et de fermeture de l’agence. Même si vous prenez la voiture depuis un aéroport, toutes les agences ne sont pas ouvertes 24h/24h ! Faites attention à ce paramètre.

 

À savoir 

 

Pour conduire à l’étranger, il vous faudra votre permis de conduire français. Le permis de conduire international est conseillé, mais pas obligatoire. Il peut cependant vous éviter des incompréhensions si vous vous faites arrêter, car les indications du permis international sont en plusieurs langues. La demande de permis international est gratuite et rapide, faites-la sur le site de votre préfecture, tout se passe par courrier. Sa durée de validité est de 3 ans et le renouvellement est lui aussi gratuit.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11534

 

 

Dans certains pays, il faut une autorisation spéciale de conduite délivrée par le pays de destination. Renseignez-vous auprès des services consulaires du pays.

En matière de contraventions, vous ne pouvez pas perdre de point en dehors du territoire français. Seule l’amende est à régler sur place. Pour des délits plus graves, vous pouvez bien entendu être arrêté et soumis à la loi du pays.

 

Avant de prendre la décision de louer un véhicule sur place, il est préférable de s’informer sur les routes et les conditions de circulation dans le pays.

Certains pays ont hérité d’une conduite à gauche après le passage des Britanniques. liste des pays qui conduisent à gauche.

Plus déstabilisant encore : l’état des routes, les règles de conduite et l’état d’esprit des conducteurs. Même si vous savez parfaitement conduire en France, la conduite à l’étranger peut réserver quelques surprises. Les routes peuvent se transformer en pistes accidentées et non balisées. En Islande par exemple, les chemins peuvent être inondés et rendus impraticables en quelques heures.

Les règles de conduite peuvent être anarchiques dans certains pays. Encore une fois, renseignez-vous sur les forums.

 

Les moyens de locomotion en tout genre peuvent également engendrer des difficultés de circulation. En Asie et en Indonésie, les deux roues sont encore majoritaires. Sans casque et sans peur, ils slaloment entre les voitures. Préférez les navettes, les chauffeurs ou les taxis pour vous déplacer dans ces zones.

 

Les taxis sont parfois les seuls moyens de transport possibles. Choisissez des taxis « officiels » et demandez toujours à combien reviendra la course avant de monter.

Les touristes sont souvent des cibles faciles pour faire grimper la note. Négociez !

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CommentLuv badge